ou More

L'histoire d'Audio Network

En Juillet 2011, Audio Network a célébré ses 10 ans et souvent nos collègues, clients, amis et compositeurs demandent comment cela a-t-il commencé. 

C’est à l’été 1999 que tout commence lorsque Robert Hurst et Andrew Sunnucks (les deux co-fondateurs d’Audio Network) se déplacent à Los Angeles. À l’époque, ils travaillaient tous deux pour un éditeur musical majeur et avaient rendez-vous en conséquence avec un producteur réputé dans le secteur audiovisuel. Le rendez-vous ne fut pas facile et les discussions plutôt houleuses, notamment quand le producteur en question rappela à Andrew et Robert la complexité, les difficultés et les soucis rencontrés au sujet de synchronisation musicale pour les productions TV et les films

Andrew et Robert comprenaient le propos du producteur et ne pouvaient qu’acquiescer, sans être en mesure cependant d’apporter de solutions immédiates en raison des contrats déjà établis entre les compositeurs et les majors à travers le monde. 


Une nouvelle approche

Sur leur vol retour pour Londres, les deux intéressés discutèrent du problème soulevé en long et en large et en vinrent à la conclusion que seule la création d’un tout nouveau catalogue de musique pouvait faire évoluer les choses. L’idée fut de créer un catalogue pour lequel tous les droits seraient centralisés et ainsi accorder facilement les autorisations nécessaires sans passer par les contraintes traditionnelles connues. 

Cette nouvelle approche vis à vis du client demandait évidemment un nouveau modèle de licences, clair et efficace. Pour cela, ils eurent l’idée de passer outre les barrières habituelles et d’amener les personnes à utiliser la musique d’une nouvelle façon : les producteurs et autres éditeurs pourraient donc bénéficier d’un accès illimité au catalogue, utiliser autant de musique que souhaitée et cette dernière utilisation massive des œuvres produiraient des revenus nécessaires pour soutenir l’entreprise comme les compositeurs. Les droits d’auteur étant pris en charge par les diffuseurs, les producteurs ne seraient donc pas affectés par ce type de modèle.
C’est de là que commencèrent deux années de réflexion pour comprendre comment un tel système pouvait être mis en place et qui serait essentiel pour transformer l’idée en réalité. Point par point, chaque question trouva sa solution et l’aventure commença.

Construire le catalogue Audio Network

La première étape ne fut pas des moindres. En effet, il s’agissait de trouver et convaincre les compositeurs d’embarquer pour l’aventure en question. L’objectif premier était de créer LA librairie musicale de la plus-haute qualité jamais enregistrée. Par conséquent, cela impliquait de réunir les meilleurs compositeurs, musiciens et producteurs. Deuxièmement, il était aussi question de construire une entreprise innovante, dirigée par des personnes créatives et donc une liste de compositeurs de rêve fut écrite et on demanda simplement à ces derniers s’ils souhaitaient devenir actionnaires. 

Les premiers supporters ont été les légendes du jazz Sir John Dankworth et Dame Cleo Laine, qui non seulement ont rejoint Andrew et Robert en tant que compositeurs mais ont également apporté le soutien financier nécessaire au lancement du projet. Rapidement, le projet fit du bruit et d’autres compositeurs suivirent comme Evelyn Glennie, Tim Garland, Terry Devine King et Paul Mottram

Chaque compositeur cité sur cette liste de rêve prit part au projet et leurs engagements encouragèrent les investisseurs financiers à apporter les fonds manquants. Le projet devint finalement une réalité en Juillet 2001 et se nomma dès lors Audio Network. L’équipe Audio Network s’agrandît peu à peu et aujourd’hui, la majorité des personnes qui joignirent l’entreprise à ses débuts sont encore présents. 

Au fil du temps, les compositeurs d’Audio Network furent de plus en plus reconnus et il fut évident que ce modèle était efficace pour l’entreprise ainsi que pour les compositeurs et même, pour les utilisateurs. L’accès facile et direct à la musique encouragea le marché à utiliser le catalogue et cela profita à tout le monde. La plupart des acteurs audiovisuels actuels ont désormais accepté l’idée qu’une autre façon de faire était possible et surtout de plus en plus nécessaire pour le secteur des médias qui ne cesse d’évoluer. Et vu le nombre croissant de clients qui nous font confiance chaque année, nous devons faire quelque chose de bien!

Les dix premières années 

Après 10 ans, Audio Network est devenue une entreprise internationale avec plusieurs bureaux et sous-éditeurs, dont A-Music, dans les territoires clés de l’audiovisuel, aux quatre coins du globe. Audio Network réunit actuellement plus de 60 personnes, 400 compositeurs et récolte chaque jour une quarantaine de candidatures de compositeurs qui souhaitent participer au catalogue.

Bien que l’entreprise ne ressemble aujourd’hui en rien à ce qu’elle était il y a 10 ans, ses valeurs, elles, n’ont pas changé : 

- Enregistrer par nos propres moyens une musique de haute qualité, réunissant les meilleurs compositeurs et musiciens, dans les meilleures conditions

- Faciliter la synchronisation musicale pour nos clients

- Construire des relations de travail fortes et sur le long-terme avec chacune des entreprises qui nous fait confiance

Aujourd’hui l’enjeu est d’assurer la pérennité de notre entreprise, en s’adaptant notamment aux changements et évolutions dans le secteur des médias. De nouveaux projets, de nouvelles perspectives nous attendent alors assurez-vous de garder un œil par ici pour les voir émerger dans les mois et années à venir. 

Installée depuis 2005, A-Music est fière de porter et de représenter les valeurs d’Audio Network sur les marchés francophones. Pour en découvrir plus sur notre équipe, visitez notre page Rencontrez l’équipe.

En cours...